sibérie

Pourquoi prendre le Transsibérien ?

S’enfermer dans un train qui roule à 50km/h pendant 1 à 7 jours et traverser le pays le plus long du monde ? Mais quelle merveilleuse idée ! Et si je te dis en wagons dortoir de 3èmeclasse on frôle le fantasme n’est-ce pas ? Et bien j’ai presque envie de te répondre oui. Bienvenue dans le transsibérien.

Mais avant tout, commençons par les présentations.

Lenine

Le transsibérien c’est quoi ?

Le Transsibérien, ce si célèbre train n’est en fait…. pas un train ! Si l’on veut être précis, c’est la ligne de chemin de fer reliant Moscou à Vladivostok qui porte ce nom. Car en réalité, nombres de trains différents empruntent ces voies. Mais restons simples, on va distinguer 3 trains et 3 parcours :

  • Transsibérien : De Moscou à Vladivostok. L’original, mais bien souvent parcouru sur un tronçon et non la totalité de la ligne.
  • Transmongolien : pour traverser la Mongolie et sa capitale Ulan-Bator. La ligne s’étend de Ulan-Ude (proche du lac Baïkal) à Pékin en Chine.
  • Transmandchourien : Un trajet depuis la ville de Tchita jusque Pékin (ou Beijing), mais en contournant la Mongolie cette fois-ci.

Pourquoi prendre ce type de train ?

Rentrons tout de suite dans le vif du sujet. Ce n’est pas pour le service grand luxe (bien qu’il y en ait un en 1èreclasse) ou pour ses décors paradisiaques que le transsibérien est célèbre chez les voyageurs. Bien que certains tronçons soit tout à fait magnifiques, ils ne sont pas la raison première du voyage. Mais le voyage vaut la peine pour une chose : la rencontre.

Lorsqu’on voyage en tour du monde, sur du long terme, ou tout simplement sur de plus courtes durées, on visite des pays, des villes, des musées… Mais quelle difficulté de sortir du schéma hôtel ou auberge de jeunesse pour rencontrer la population ! On se retrouve facilement à traverser des pays, des continents à la recherche d’expériences. Et on goûte à la culture locale à travers ses plats ou son histoire. Mais bien souvent on passera à côté d’une rencontre avec les locaux authentique. Et quoi de mieux que d’être enfermé avec eux dans un wagon pour passer ce voile ? Personne ne se doit rien et il n’y a pas d’échange type hébergé/hébergeur. Le transsibérien, c’est comme s’inviter dans leur quotidien, dans leurs maison et leur vie pendant quelques jours.

Et la magie opère assez souvent. Cela fera des rencontres inédites, que l’on aimera ou pas, mais dont on se souviendra. Promis.

Les principaux arrêts du Transsibérien

Je ne vais pas ici m’étaler sur les plus grandes villes que la ligne traverse, mais plutôt sur celles qui sont dans les arrêts fréquents des voyageurs, pour leur intérêt touristique.

Irkutsk

Peut-être l’arrêt incontournable du trajet pour un backpacker. Irkutsk est la porte d’entrée au lac Baïkal la plus simple car nombres de tours sont proposés dans cette ville. Il est également possible de se rendre dans la ville de Khoujir, sur l’île d’Olkhon depuis Irkutsk.

rocher du shaman

Ulan-Ude

Nombreux sont les tourdumondistes à accéder à la Mongolie par le train qui démarre à Ulan-Ude. La ville est aussi la capitale de la Bouriatie, une région et surtout un peuple rattaché aujourd’hui à la Russie mais qui possède une culture propre et unique. On pourrait la rapprocher également des ethnies mongoles autrefois nomades.

A l’est de Ulan-Ude tu retrouveras très peu de touristes.

Où et comment acheter ses billets pour le Transsibérien ?

Sur le site Russiable, tu trouveras tous les trains et leurs horaires. Il est traduit en anglais et te sera d’une aide précieuse pour organiser ton trajet. Cependant et je ne sais pas pour quelle raison, lorsque j’ai acheté mes billets au guichet à Moscou, les prix étaient bien moins chers et c’est donc sur place que je te recommande de les acheter.

Pour acheter les billets à Moscou, rends toi à la gare de Yaroslav. Les trains pour Vladivostok partent soit de cette gare, soit de celle d’en face : Kazan. Cela te permettra de te familiariser avec la gare avant le grand départ.

Il faut se rendre au guichet longue distance, et soit rassuré, il est indiqué en anglais. Par contre, tu ne trouveras personne au guichet pour te faire la traduction, et tu devras te débrouiller pour te faire comprendre (d’où l’intérêt d’avoir checker les trains et infos sur le site avant !). L’aventure commencera à ce moment la J.

bâtiments Moscou

Les différentes classes

Je t’en parlais plus haut. La classe préférée des voyageurs, c’est la 3èmeclasse. Plus économique et surtout plus génératrices de rencontres car moins d’intimité. Mais il existe autant de possibilités que de budget. Il est évidemment possible de traverser la Russie dans un wagon grand luxe ! (On parle de la russie, ne l’oublions pas !)

Avant d’embarquer

Plusieurs précautions sont à prendre avant de partir pour le grand voyage. La première sera de réserver tes logements à venir car pas de connexion internet dans le train. Et aussi de bien veiller à contrôler tes horaires d’arrivée : Si tu débarques à 4h du matin dans une ville, ce serait dommage que personne ne réponde à l’accueil de ton auberge…

Ensuite, et sûrement la plus importante : les courses d’avant départ. J’ai écris un article à ce sujet que je te conseille d’aller voir en cliquant ici.

Plus d’infos ? Ces articles peuvent t’intéresser :

Le lac Baïkal et l’île d’Olkhon

Faire ses courses pour le transsibérien

Que faire à Moscou ?

Moscou en vidéo

Facebook Comments