10 choses à savoir avant de partir à Cuba

Des conseils, des explications, et des astuces, tout ce qu’il te faut pour organiser ton séjour !

Conseils pratiques pour le quotidien à Cuba

  • Le Peso Cubain : Il existe deux monnaies dans le pays, les CUC et les CUP : la première est la monnaie pour les touristes (pour toi en gros), ce sont des « pesos convertibles », et c’est avec ceux-là que tu payes les casas, les taxis, les activités etc… Le CUP lui est un peso non convertible, ils l’appellent aussi monnaie nationale. C’est avec cet argent que la plupart des cubains vivent et font leurs courses. Dans certains restaurants tu trouveras les prix indiqués en CUP (ou MN pour moneda nacional) Pas de panique, tu pourras tout de même payer en CUC mais on te rendra certainement la monnaie en CUP.
    Pour info, 1 CUC = 24 CUP soyez donc attentifs lorsqu’on vous rends le change!

 

  • Le liquide: On paye en cash partout à Cuba, personne n’a de machine a CB (à part peut être les grands hôtels ?), tu dois toujours avoir du liquide sur toi. On trouve pour autant plusieurs distributeurs pour retirer tout au long du voyage (attention les mastercard ne fonctionnent pas partout).

 

  • Internet : Aïe ! Ici difficile de te rassurer si tu cherches un « bon plan connexion ». A Cuba, le seul moyen de se connecter pour les locaux comme les touristes, c’est d’acheter une carte prépayée chez Etecsa, le France Telecom du pays. Ne vise pas la grosse agence de la ville car tout le monde fait la queue à cet endroit et tu peux rapidement perdre une heure à attendre. Il y a tout un tas de mini boutiques Etecsa aux alentours des points de connexion.

 

  • Ah oui je ne t’ai pas dit, pour se connecter, il faut être dans une zone wifi, souvent des parcs ou des places mais en dehors de celles-ci, Blackout. Une carte coûte 2CUC et tu as le droit à une heure de connexion. Mais ne t’attends pas à pouvoir faire un Skype avec maman pendant que tu envoies les photos de ta soirée à tes potes en même temps, la connexion est très mauvaise.

 

  • Attention au soleil : Ici il ne pardonne pas ! Achetez de la crème avant de partir (On en trouve pas partout sur l’île). Indice 50 et le plus souvent possible au moins les premiers jours. J’ai beau me vanter de bronzer facilement et de ne pas avoir besoin de crème tout le temps, à Cuba je n’ai pas joué au malin.

 

Les coins d’ombres se font rares au bord de l’eau…

 

La vie de touriste à Cuba

  • Les Casas particulares : Si vous n’avez pas réservé de casa avant d’arriver dans une ville ou un village, pas de panique ! On reconnaît facilement les casas grâce à un logo bleu sur la maison ou l’immeuble et il y en a presque partout, il suffit alors de rentrer et voir s’il y a de la place. Sinon, on vous orientera facilement chez un voisin ou un ami qui a une chambre. Et chaque propriétaire connaît (et peut te réserver) d’autres casas dans les principales villes de Cuba. Il te suffit donc de trouver la première, et après laisse toi voguer au fil du voyage.

Les casas affichent toutes ce logo sur leur devanture

 

  • Les excursions : Ta casa s’occupe de tout ! Bien sur les propriétaires reçoivent certainement une commission mais cela te permet de ne pas perdre de temps dans la ville à faire la queue pour un tour opérator, qui proposera la même chose au même prix, voir plus cher. Je n’ai pas eu de mauvaises surprises pour les activités et j’ai toujours été en petit comité, ce qui est un vrai plus.

 

  • Le transport : Choisi le collectivo. C’est à peine plus cher que les bus (même pas sûr…), mais ils viennent te chercher devant la porte, l’horaire est bien plus flexible et la route plus rapide. Et surtout, ils sont prêts à discuter avec toi et vont t’apporter tellement d’infos, de conseils. Et je ne te parle pas des voitures ! 🙂

 

  • Côté nourriture : Il y a tellement à découvrir ! Yuca, arroz con gris, pollo asado, ropa vieja, tostones de rellenos, viandas fritas…. Je ne fais pas la traduction ni l’explication, ca te laisses la surprise et en rentrant dis moi ce que tu en as pensé en commentaire ! 😉
    Pour le rhum, je pense que tu n’as pas besoin de moi non plus?

 

  • Visiter la ville : Excentre-toi! Surtout dans les grandes villes, La Havane est mon meilleur exemple : cela coûte cher de se déplacer dans la capitale, alors j’ai choisi de faire de la marche. En chemin vers la place de la révolution, les quartiers et les gens changeaient du tout au tout. J’étais le seul touriste. Les prix des boissons et des plats sont divisés par 10 ou plus, et tu rencontreras des cubains tellement facilement !

 

Ma vidéo de tips sur Cuba:

Facebook Comments